Retour aux avis de décès

Mme Chantal Bellehumeur

1948 - 2019

Chantal Chantal Bellehumeur

La famille accueillera parents et amis au :
1111 LAURIER OUEST, OUTREMONT
Le jeudi 17 janvier 2019 de 18h à 21h

Les funérailles auront lieu :
Église Saint-Casimir de Ripon
Ripon, Qc
Le samedi 19 janvier 2019 à 10h30
Condoléances dès 9h30




Chantal Bellehumeur a abordé l’autre rive

(60 années dédiées à la danse)

Chantal Bellehumeur (Belhumeur), fondatrice du Groupe Danse-Partout, est décédée entourée de ses proches le 10 janvier 2019.  De 1976 à 1986, Chantal a assumé la direction artistique de la compagnie qui a interprété 15 de ses œuvres dont  Rivière, L’autre rive, Scènes de la vie de Marie.  Psaumes de José Limon, Baleines et Mysterioso de Maria Formolo, Loufoqueries de Fernand Nault comptent au nombre des œuvres marquantes de la compagnie Dansepartout. Keith Urban et Grant Strate font aussi partie des chorégraphes invités.

 L’actuelle École de danse de Québec  -résultant de la fusion de l’École Dansepartout et d’Acadanse – est une contribution de sa part à la formation professionnelle en danse à Québec.

Chantal Bellehumeur a commencé sa formation en danse en 1956 avec Ludmilla Chiriaeff. Ce qui l’a amenée à participer à quelque 20 émissions de La Boîte à Surprise de 1962 à 1964. Membre des Grands Ballets de 1964 à 1968, on a pu la voir à la télévision de Radio-Canada, en qualité de soliste, dans les séries Concerts populaires ou à L’Heure du concer,  dans Les Sylphides, Les Fêtes d’Hébé et Orphée. Sur scène, elle aura été soliste également dans Casse-Noisette, Pierrot de la lune et Cendrillon.

En 1968, première boursière en danse du Québec, Chantal Bellehumeur passe une année à Paris où elle étudie la danse classique avec différents professeurs dont Franchetti et Nina Vyroubova. En 1969, elle opte pour la danse moderne; elle fut boursière de l’École Martha Graham jusqu’en 1972. À son retour à Montréal, elle enseigne la danse moderne à L’École supérieure de danse du Québec et à l’Académie des Grands Ballets à Québec. C’est avec des danseurs de Québec qu’elle fonde un groupe  qui deviendra la compagnie Dansepartout. S’ensuivent des tournées  au Québec, en Ontario, en Colombie Britannique et au Nouveau Brunswick. Lors des festivités marquant le 450e anniversaire de la découverte du Canada en 1984, la compagnie danse sur la grande scène flottante du  Bassin Louise à Québec et aura une présence à Saint-Malo. L’Office franco-québécois pour la jeunesse permet à la compagnie de se rendre à Paris pour un stage auprès du chorégraphie Michel Nourkil.

Dix ans après la fondation de Dansepartout, Chantal  prend la décision d’orienter différemment sa carrière. Elle se joint alors à l’Actor’s  Lab de Toronto où elle jouera dans Le rêve de Méphisto. Elle participe alors à des stages de voix et mouvement avec Gabriel Arcand, Zigmunt Molik du Théâtre Laboratoire de Pologne, Ryszard Nieoczym de l’Actor’s Lab et Gregory Hlady.  De cette nouvelle démarche de création résultent trois solos : Cérémonies du cœur (1986), Éden Blues (1988) présenté au Théâtre Équinoxe à Québec, et  Madamoiseau  (1990) présenté à Danse-Cité, Montréal.

Chantal Bellehumeur a dédié une grande partie de ses énergies à la danse durant 60 ans. Dans les deux dernières décennies, elle s’était éloignée  de la danse professionnelle, ce qui n’altérait en rien son intérêt pour le mouvement. Forte d’un certificat en Pilates, elle enseigne cette méthode  au Cepsum de l’Université de Montréal de 2007 à 2017. De 2000 à 2007, elle est professeure invitée au programme de formation en danse du Canterbury High School à Ottawa. En 1993, elle fonde l’École Outremont Danse qu’elle dirigera jusqu’en 1997. Chantal Bellehumeur n’était pas une artiste ostentatoire; la discrétion est plutôt le trait marquant de sa personnalité, ce qui n’est pas synonyme d’oisiveté artistique.


Offrez vos condoléances

Partager  

Retour aux avis de décès